Tomate

La tomate est l’un des produit horticoles les plus distribués dans le monde et celui de majeure valeur économique. La demande est en perpétuelle  croissance, et par conséquence leur culture, production et commercialisation.

La production mondiale est de 85 millions de tonnes (FAO 2007) et les pays les plus productifs sont la Chine, le Mexique, les États-Unis, la Turquie, l’Espagne, l’Italie et l’Egypte. À échelle continentale, d’après les données de la FAO, l’Asie y participe avec un peu plus de 50% de la production mondiale, suivie par l’Amérique avec 20%, l’Europe 15% et le reste provient d’Océanie et Afrique.

Exigences climatiques et de sol

Des températures supérieures à 35°C affectent le développement des fruits et le développement de la plante en général. La maturation des fruits est fortement influencée par la température de sorte que des valeurs proches de 10 ºC et supérieures à 30ºC peuvent provoquer des tons jaunâtres.

La plante de tomate n’est pas exigeante en sols. La culture se développe aussi bien dans des sols bien drainés (riches en matière organique) comme dans les sols argileux. La culture de tomates tolère la salinité des sols et des eaux d’irrigation.

Intervalles de plantation

L’encadrement est établi en fonction de la taille des plantes ainsi que de la varété cultivée. Couramment, le plus utilisé est de 1,5 mètres entre les lignes et  de 0,5 m entre les plantes, mais quand il s’agit de plantes de taille moyenne il est habituel d’augmenter la densité de plantation à 2 plantes par mètre carré (encadrement 1 x 0,5m).

Irrigation

La production est déterminée par la quantité d’eau et par le moment d’application, imposée par la physiologie de la culture. Il est nécessaire de connaître les besoins à chaque stade phénologique des cultures pour une performance maximale.

Dans les cultures protégées de tomates, l’eau et les éléments nutritifs sont apportées grâce au système d’irrigation « goutte à goutte » et sera basé sur l’état phénologique de la plante et de l’environnement dans lequel elle se développe (type de sol, conditions climatiques, qualité de l’eau et d’irrigation, etc.).

L’établissement des temps d’irrigation et des volumes sont donnés par les paramètres suivants:

  • Le stress hydrique du le sol. Irriguer avant datteindre les 20-30 centibares.
  • Le type de sol.
  • L’évapotranspiration des cultures.
  • Efficacité de l’irrigation.
  • Qualité de l’eau d’irrigation.