Laitue

Les laitues sont des légumes saisonniers originaires de l’Inde et cultivées depuis plus de 2000 ans. Les principaux producteurs mondiaux sont la Chine et les États Unis.

En fonction de la variété, les feuilles sont de formes et de couleurs différentes. Deux des variétés les plus populaires sont la Romaine et Iceberg. La laitue Romaine est grande et verticale, alors que la laitue Iceberg est ronde et de moindre taille.

Exigences climatiques et de sol

La laitue pousse bien dans les climats chauds et la température idéale pour sa croissance varie entre 15 et 20 º C. Des températures élevées peuvent conduire à des semences précoces. La plante peut supporter de faibles gelées de courte durée et les pluies fréquentes déclenchent des attaques fongiques.

Les sols optimaux pour le développement et la récolte de la laitue sont ceux qui ne sont pas salés et qui sont bien drainés et neutres. Elle est couramment cultivée en serres et hydroponique, en donnant des rendements plus élevés par mètre carré et produits très propres. Des conditions uniformes de l’environnement tout au long du cycle de production permettent d’obtenir des laitues de grande qualité.

Intervalles de plantation

L’espacement dépend de la variété des laitues. Chaque variété a des dimensions différentes lorsqu’elle mature. La densité de plantation varie entre 10 et 40 plantes par mètre carré. La conception de la plantation devrait assurer un espacement qui minimise le contact entre les plantes et qui permet un accès facile à la culture. Dans les plantations sur sol, les graines sont généralement plantées en géométries triangulaires, tandis que dans les systèmes hydroponiques, l’encadrement varie en fonction du design du système.

Irrigation

L’Irrigation « goutte à goutte » est la plus utilisée pour irriguer les laitues, cependant d’autres systèmes tels que les asperseurs sont aussi utilisés. Le système « goutte à goutte » permet l’arrosage permanant pendant tout le cycle de production en gardant le sol à capacité de champ. Le système d’irrigation doit être conçu de sorte que toutes les plantes du même lit reçoivent la même quantité d’eau.

Pour éviter la pourriture du collet de la plante, l’irrigation se fera de manière fréquente  et avec peu d’eau veillant à ce que le sol soit apparemment sec en surface.